groupe de travail des OSC

Togo: Trois ans après l’adoption des ODD, le Groupe de travail des OSC fait son bilan !

(Société Civile Média) – Au Togo, on les considère le plus souvent, à tort ou à raison, comme divisées et très peu enclines à s’accorder sur les mêmes objectifs. Mais pour la réussite de la mise en œuvre des ODD (Objectifs de Développement Durable), des organisations de la société civile, puisque c’est d’elles qu’il s’agit, ont décidé de fusionner leurs énergies. C’est ainsi que plus de 500 d’entre elles, et pas des moindres, se sont regroupées dans une plateforme dénommée « Groupe de travail des OSC sur les ODD ». Trois ans après l’adoption des 17 Objectifs (25 septembre 2015-25 septembre 2018), qu’ont-elles concrètement fait sur le plan national en ce qui concerne leur mise en œuvre ?

La question a été à l’origine d’une rencontre initiée par ce Groupe de travail ce mercredi 26 septembre à Lomé autour du thème « Trois ans de mise en œuvre des ODD : quelles leçons tirées pour le PND ? ».

Il s’agissait, pour les organisations membres de cette plateforme, de faire un point sur ce qu’elles ont eu à faire durant les trois premières années de vie des ODD. Ce fut donc pour elles l’occasion de passer en revue le bilan de la mise en œuvre de ces Objectifs par la société civile depuis 2015 ; d’échanger sur les efforts de contextualisation des ODD au Togo ; de parler des actions fortes de certaines des organisations du groupe de travail dans l’atteinte des ODD et de débattre sur le positionnement de la société civile dans la mise en œuvre du Programme National de Développement (PND).

« Au niveau des Organisations de la société civile, nous avons commencé la mise en œuvre des ODD. Quand vous prenez chaque objectif, que ce soit la lutte contre la pauvreté, les questions de santé ou les questions liées à l’environnement, chaque organisation est en train de faire des efforts dans son domaine pour l’atteinte des ODD. Nous ne crions pas victoire après trois ans de mise en œuvre, mais nous essayons de nous battre pour que nos objectifs puissent être atteints », a expliqué Mandela DJAHO, président de l’Observatoire Ouest Africain du Développement Durable, une organisation membre du Groupe de travail des OSC.

En ce qui concerne le PND, qui s’étale sur la période 2018 à 2022, le Groupe de travail compte également jouer sa partition pour sa mise en œuvre, afin de contribuer au développement du Togo à travers ce plan ambitieux.

« Pour le PND, il y a des cibles qui ont été priorisées pour la période de sa durée. Nous allons donc travailler sur les objectifs que nous visons à partir de ce Plan. Et nous estimons que si nous respectons tout ce qui a été dégagé à la suite de la priorisation, les objectifs fixés peuvent être atteints à l’issue de la mise en œuvre du PND », a indiqué M. DJAHO.

Il faut rappeler que les organisations membres du Groupe de travail des OSC ont pris une part active à l’élaboration du Plan National de Développement. Le Groupe a d’ailleurs été représenté par certaines de ces organisations membres au Forum Politique de Haut Niveau (FPHN) en 2017 et 2018. La première rencontre lui a permis d’élaborer un rapport alternatif et la deuxième une contribution écrite.

« Retrouvez toutes ces faitières, ONG et associations de jeunes au sein d’une même plateforme, il faut dire que c’est une première au Togo », se réjouit le président de l’OOADD qui ajoute que le Groupe s’organise au jour le jour et essaye de son mieux pour organiser des activités dans le cadre des ODD.

Par ailleurs, des démarches sont en train d’être entreprises pour une formalisation du Groupe de travail des OSC sur les ODD. Le processus se poursuivra pour qu’il soit très prochainement reconnu par l’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *