POSCVI-Togo

Santé-Vaccination: POSCVI-Togo primée au Kenya pour son approche « Papas Champions »

(Société Civile Média) – La Plateforme des Organisations de la Société civile pour la Vaccination et l’Immunisation au Togo (POSCVI-TOGO) voit ses efforts récompensés. Dans le cadre de la deuxième édition de Connexion 2018, une rencontre d’apprentissage et de partages des plateformes de GAVI Alliance qui s’est tenue à Nairobi au Kenya du 12 au 14 septembre, elle a remporté le premier prix sur 24 pays présents grâce à son approche développée sur « Papas Champions » pour une participation plus responsable des hommes dans les activités de vaccination.

Ce prix vient gratifier cette plateforme d’OSC créé en 2015 pour fédérer les efforts en vue d’accroître leur participation à la vaccination, à la santé de la mère et de l’enfant et au renforcement du système de santé.

Depuis ce samedi, POSCVI-Togo participe à l’Assemblée générale constitutive de la plateforme OAFRESS (Organisation d’Afrique Francophone pour le Renforcement des Systèmes de Santé et de la Vaccination) qui se tient toujours à Nairobi.

A noter que GAVI Alliance est un partenariat des secteurs public et privé sur les questions d’immunisation qui a pour but d’accélérer les progrès des pays pauvres dans les possibilités d’accès des enfants à la vaccination et dans la palette de vaccins disponibles.

Qu’est ce que l’approche « Papas Champions » ?

L’approche « Papas Champions » a été développée par l’ONG Appui au Développement et à la Santé Communautaire (ADESCO), une des organisations membres fondateurs de la POSCVI-Togo. C’est un modèle promeut dans le but d’augmenter l’acceptation des services de vaccination. Un Papa Champion est un papa marié qui suit correctement la scolarisation et la vaccination de ses enfants au point de devenir un modèle pour sa communauté.

Le trophée reçu par les responsables de POSCVI-Togo
                       Le trophée reçu par les responsables de POSCVI-Togo

La mise en place du modèle « Papas Champions » repose sur une stratégie à quatre étapes. D’abord l’identification des papas modèles lors des rencontres de sensibilisation, suivant un certain nombre de critères prédéfinis (être marié et père d’enfants, être engagé dans le suivi de la scolarisation et la santé des enfants, savoir lire et écrire de préférence, être disponible et résident dans la communauté, être prêt à travailler de façon bénévole, etc.) ; ensuite le renforcement de leurs capacités sur l’importance de la vaccination, le calendrier vaccinal, la notification des MAPI, des perdus de vue, les abandons, les techniques de communication interpersonnelle, etc. ; puis l’organisation des activités de sensibilisation de proximité en vue d’amener leurs pairs à adopter des comportements responsables en matière de vaccination et de dissiper les désinformations (rumeurs) et les doutes qui entourent parfois la vaccination ; enfin le suivi accompagnement des « Papas Champions » formés par les OSC.

D’après les responsables de la POSCVI-Togo, les modèles d’engagement communautaire utilisés jusqu’à présent ont permis d’amorcer  l’augmentation de la demande des services de vaccination.

Par ailleurs, les réflexions se poursuivent et vont porter sur d’autres modèles moins utilisés qui consisteront à amener les leaders locaux que sont les chefs traditionnels, les notables, les chefs religieux, les chefs de quartiers et les tradithérapeutes à s’approprier la stratégie et à la promouvoir au sein de leurs communautés, car étant des personnes ayant une forte influence sur le refus et les réticences dans la vaccination. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *