novi wonder women

Togo: Comment se prendre en charge ? « Novi Wonder Women » livre le secret aux femmes de Baguida

(Société Civile Média) – « Novi Wonder Women » a marqué de son empreinte la Journée internationale de la femme africaine, célébrée le 31 juillet dernier. Cette journée a été pour la section des femmes du mouvement « Nouvelle Vision » l’occasion de rassembler les femmes de Baguida dans le cadre d’un atelier  de formation multi-sectoriel visant à leur permettre de mener des activités génératrices de revenue, afin de pouvoir non seulement se prendre en charge, mais également prendre soin de leurs enfants et surtout de leur éducation. Le projet rentre dans le cadre de l’autonomisation de la femme, tel que prôné par l’ODD 5.

« Nous voulions dans un premier temps soutenir la scolarisation des enfants de Baguida. Mais nous nous sommes rendu compte après nos enquêtes qu’il y a une misère qui sévit dans cette localité. Du coup nous avons donc décidé d’œuvrer pour autonomiser les femmes de Baguida. Ces femmes étant les mères ou encore les tutrices de ces enfants, les autonomiser aura forcément des répercussions positives sur l’éducation de leurs enfants », a expliqué Bella Honkou, premier responsable de « Novi Wonder Women » et chargée de la gente féminine du mouvement « Nouvelle Vison ».

Une vue de la séance de formation sur la fabrication de savon
Une vue de la séance de formation sur la fabrication de savon

Ainsi donc, les femmes de Baguida réunies dans le cadre de ce projet ont été entretenues sur le thème « Femmes togolaises, porteuses d’une nation émergée ». Un thème qui a permis aux organisateurs de la rencontre d’évoquer avec elles leur rôle dans la vie politique du Togo et dans le développement de leur communauté.

Outre cette activité, « Novi Wonder Women » a formé les femmes de Baguida sur la fabrication de savon, notamment le savon de lessive, le savon de toilette et le détergent liquide.

« Grâce aux notions que nous leur avons transmises aujourd’hui, ces femmes ont désormais la possibilité de se lancer dans des activités génératrices de revenue, et ceci à moindre coût. Les bénéfices issus de ces activités leur permettront de se prendre en charge et de prendre soin de leurs enfants », s’est réjouie Mme Honkou. « Baguida a été choisi comme localité pilote de notre projet. Notre souhait est de l’élargir à tous les quartiers de Lomé voire toutes les localités du Togo », a-t-elle ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *