CILSIDA

Togo-ONG CILSIDA: Des résultats au-delà des attentes dans le Projet d’Intensification de l’Accès des Populations à l’Information et au Dépistage des IST/VIH

(Société Civile Média) – Retenu à la suite d’un appel d’offre lancé par l’entreprise EIFFAGE GENIE CIVIL dans le cadre de la réalisation du Projet d’Aménagement Urbain du Togo, Phase 2 (PAUT II), l’ONG Club Initié pour la Lutte contre le Sida (CILSIDA) a réalisé, du 2 janvier 2017 au 3 mai 2018, des prestations de sensibilisation au risque de contamination et de propagation des IST-VIH/Sida dans des quartiers de Lomé. Les résultats issus de ce projet ont été présentés aux partenaires le jeudi 19 juillet dernier au centre d’action du CILSIDA à Lomé. Cette rencontre a connu la présence des  représentants  d’entreprises,  des partenaires financiers (EIFFAGE GENIE CIVIL), des  organisations  de  la  société  civile,  des bénéficiaires du projet, des prestataires du projet, des représentants des ministères de la Santé et de la Planification  et des gardiens des US et Coutumes.

L’objectif visé par cet appel d’offre à l’issue duquel l’ONG CILSIDA a été retenu est d’amplifier la réduction de nouvelles infections à VIH dans les zones impactées du PAUT II. Il s’agit, plus précisément, de mettre à la disposition des populations des zones impactées du PAUT II des informations justes et adéquates sur les IST/VIH-Sida et d’amener au moins 9500 personnes à connaitre leur statut sérologique et assurer la prise en charge correcte des IST selon l’approche syndromique.

Ainsi donc, pendant 18 mois, CILSIDA a initié des activités de sensibilisation sur les IST/VIH-Sida, de dépistage VIH et de prise en charge des IST. Ces activités ont bénéficié non seulement au personnel et aux mains d’œuvre des entreprises EIFFAGE GENIE CIVIL et GER, mais aussi aux populations des localités à savoir Anfamé, Akodesséwa Kpota, Akodesséwa Kponou, Adakpamé Dangbuipé, Adakpamé Apéyémé, Kanyikopé, Kagomé, Adamavo et Baguida.

« Il s’agissait, par le biais de ce projet, de contribuer à la réduction du taux d’infection au VIH et de la prise en charge des Infections Sexuellement Transmissibles dans les localités cibles du projet », a expliqué Antoine Zékpa, Directeur exécutif de CILSIDA.

Une vue des participants à la cérémonie de présentation des résultats du projet
Une vue des participants à la cérémonie de présentation des résultats du projet

D’après ce dernier, dans le cadre de la nouvelle stratégie qui consiste à accélérer les actions pour combler les écarts et mettre fin à l’épidémie d’ici à 2030, il a été défini le triple objectif 90-90-90 pour que d’ici à 2020, 90% des personnes vivants avec le VIH soient dépistées, 90% sous traitement et parmi ces dernières, 90% avec une charge virale indétectable. « Le dépistage doit être donc promu, en tant que stratégie clé de prévention du VIH visant à renforcer les comportements à moindre risque des populations et constitue ainsi une porte d’entrée pour une prise en charge précoce et efficace de la maladie », a-t-il souligné.

 

Des résultats au-delà des attentes

Les activités réalisées par l’ONG CILSIDA pendant les 18 mois qu’a duré ce projet ont donné des résultats au-delà des attentes. Alors que le projet a prévu dépisté 9500 personnes dans les zones concernées, c’est finalement 10405 personnes qui ont connu leur statut sérologique. Aussi, plus  de  60 000  dépliants  sur  les  IST/VIH-Sida (50000 prévus),  plus  de  60 000  dépliants  sur  la  loi  2010-018 portant  protection  des  personnes  en  matière  du  VIH-Sida (50000 prévus)  et  près  de  2000  affiches  sur  les IST/VIH-Sida (1000 prévus) ont été distribués aux populations.

Le projet piloté par CILSIDA a également permis la distribution de plus de 142452 préservatifs au lieu de 21090 prévus. Au moins 80% des personnes bénéficiaires des campagnes maitrisent le port correct des préservatifs  et au moins 47890 personnes ont reçu des informations justes et adéquates sur les IST/VIH-Sida par le biais du projet.

Par ailleurs, 100% de personnes dépistées séropositives sont référées et suivies pour une prise en charge globale et 100% des personnes dépistées et ayant une IST sont référées et suivies.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *