wildaf togo

Togo: Des chiffres sur le mariage précoce désormais disponibles grâce à WILDAF

(Société Civile Média) – L’on dispose désormais de chiffres sur le mariage précoce au Togo. Ceci grâce à l’ONG Women In Law Development in Africa (WiLDAF-Togo) qui a réalisé une étude sur le phénomène. Le rapport sanctionnant cette étude, réalisée dans le cadre du projet « Lutter contre les mariages précoces par l’autonomisation des filles en Afrique de l’Ouest », a été validé au cours d’une rencontre tenue en fin de semaine dernière à Lomé.

« Les résultats ont prouvé qu’au Togo 29,1% des femmes de 20 à 49 ans ont contracté le mariage avant 18 ans », révèle l’étude conduite et dirigée par le professeur Atavi Mensah EDORH, chercheur à l’Unité de Recherche Démographique de l’Université de Lomé. Les enquêtes ont ciblé 1199 personnes dans les régions Centrale et Savanes du Togo (régions considérées comme des zones à fort potentiel du mariage précoce au Togo).

Wildaf Togo vise recueillir, à travers l’atelier organisée la semaine dernière, des contributions de fond et de forme des différents participants susceptibles d’améliorer la qualité du rapport. Par ailleurs, le document sera désormais un outil de lutte contre les mariages précoces au Togo. Il permettra également à Wildaf Togo de disposer des données nécessaires pour mener des actions mettant l’accent sur l’autonomisation des filles avec pour stratégie, de faire d’elles-mêmes des actrices de changement dans la lutte contre les mariages précoces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *