Bruno

CHRONIQUE DES DROITS HUMAINS (N°003): La Question de la Déclaration de Kilimandjaro

(Société Civile Média) – Dans le 3ème numéro de sa chronique sur les droits humains, Bruno Haden, secrétaire général de l’ACAT Togo (Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture-Togo) et Consultant en surveillance, documentation et rapportage des violations des droits de l’homme nous éclaire sur la Déclaration de Kilimandjaro. Lisez plûtot !

La Question de la Déclaration de Kilimandjaro

L’autodétermination d’un peuple est un principe universel que personne ne peut nier. En d’autres termes, seuls les peuples d’un continent peuvent se prononcer objectivement et valablement sur leur avenir. Les peuples d’Afrique ont l’obligation de construire l’avenir du continent que nous voulons.

Comment dans les faits élargir l’espace pour l’action civique et politique ?                                         

Comment lutter pour les droits et les libertés des femmes dans la société entière ?                                

Comment focaliser les luttes sur le droit à l’équité et à la dignité ?                                                                   

Comment exiger la bonne gouvernance aussi bien que la lutte contre la corruption et l’impunité ?                                                                  

Comment exiger la justice climatique et environnementale ?

C’est ce que la Déclaration de Kilimandjaro se propose de révéler à l’opinion Africaine, et à promouvoir l’unité et la solidarité de l’Afrique.

Les citoyens et descendants d’Afrique, si sensibles aux problèmes qui agitent le continent doivent être informés sur le pillage des ressources naturelles, minières et le non-respect de leurs droits fondamentaux.

            Qu’est-ce que la Déclaration de Kilimandjaro ? Pourquoi la Déclaration de Kilimandjaro ?

 La question posée doit être bien discernée des autres déclarations qui bouleversent actuellement le monde. Il s’agit d’une question pour la Justice, la Paix et la Dignité du continent africain.

            La déclaration de Kilimandjaro est un acte qui invite tous les Africains à se lever pour la Justice, la Paix et la Dignité.

            La Déclaration de Kilimandjaro est un appel aux peuples africains à s’attacher à la paix et à l’action non-violente.

Les 23-24 Août 2016, deux cent soixante-douze représentants issus de la société civile, des syndicats, des organisations de femmes, des jeunes, des hommes, des personnes handicapées, des parlementaires, des organisations de médias et des groupes religieux, de toute l’Afrique et de la diaspora africaine se sont réunis à Arusha, en Tanzanie. Ils se sont engagés à construire un mouvement panafricain qui reconnaît les droits et libertés de leur peuple.

De même la question de la Déclaration de Kilimandjaro serait déviée de sa trajectoire si les fils et filles du continent africain, ne travaillent pas main dans la main pour l’Unité Africaine.

L’engagement de tout africain à mobiliser les peuples africains à lancer ce mouvement le 25 mai 2017, donnera un sens à la Journée de libération de l’Afrique.

Par Bruno Germain HADEN

Consultant en surveillance, documentation et rapportage des violations des droits de l’homme

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *